Partager

Peut-on anticiper le risque de faillite ?

Les PME et TPE ont peu recours aux procédures amiables qui pourraient les protéger lorsque leur situation se dégrade. © Pexels, Mikhail Nilov

Cette visioconférence permettra aussi d’évoquer le rapport de Georges Richelme remis au gouvernement le 19 février et visant à améliorer la prévention des difficultés des entreprises.

L’Ajpme vous invite à faire le point sur les dispositifs légaux de traitement préventif des difficultés des PME, avec une visioconférence qu’elle organise le jeudi 8 avril, de 9h30 à 11h, et qui réunira :

  • Me Dehlila Micoud et Me Charles Neuvy, avocats spécialisés dans l’accompagnement des entreprises en difficulté, du cabinet Fiducial Legal by Lamy;
  • Dominique-Paul Vallée, ex-dirigeant d’entreprise, juge consulaire au Tribunal de commerce de Paris, délégué général à la prévention des difficultés des entreprises.

Les incertitudes qui pèsent sur la conjoncture économique risquent d’entraîner une vague de faillites, lorsque les aides et dispositifs de soutien publics cesseront. Les PME et TPE ont peu recours aux procédures amiables qui pourraient les protéger lorsque leur situation se dégrade. Généralement du fait de la méconnaissance des outils de prévention existants, ou dans la crainte du tribunal. L’impact de la crise sanitaire sur de nombreuses entreprises rend d’autant plus importantes ces démarches de prévention, afin d’éviter le dépôt de bilan… Cette visioconférence permettra aussi d’évoquer le rapport de Georges Richelme remis au gouvernement le 19 février et visant à améliorer la prévention des difficultés des entreprises.

Événement réservé aux journalistes. Inscription indispensable via : assoajpme@gmail.com